Les Dud assignent Le Gorafi en justice pour « Concurrence déloyale et plagiat uchronique »

3 février 2015 ConcertsInfosSpamletter  No comments

le-figaro

De notre correspondant permanent du Figareau à Aix en Provence, 03-02-15

Il se dit dans les chaumières de notre bonne France, que le Gorafi ferait rire tout le monde, ne serait jamais vulgaire et éviterait toutes les fautes de goût. Permettez nous d’en douter. Certains milieux, que nous ne fréquentons pas heureusement, estiment que depuis Desproges, on n’aurait pas connu, en France, une telle justesse dans l’art de faire rire de tout mais pas avec n’importe qui. C’est pourquoi, face à cette menace terroriste sans précédent sur le Net, Les Dud ont décidé de contre attaquer pour protéger leur fond de commerce.

Dépourvus de talent musical et de charisme scénique, Les Dud ont souvent eu recours aux pirouettes sémantiques et autres contrepèteries navrantes de leurs « Spamletters » pour conserver une part de marché acceptable au sein des CS+ qui achètent bio et écoutent France-Inter en mettant leurs pantoufles en poil de kiwi (oui : c’est à cause de les Dud que le kiwi est une espèce en voie de disparition). Mais bon, c’est comme ça, c’est une stratégie commerciale comme une autre et vive la libre concurrence non faussée. Youpi.

Or, voilà que des saltimbanques judéo-maçonniquo-christiano-islamo-roux viennent, jusque dans nos bras, calembourer pîle tout pareil, mais mieux. Vous me direz ce que vous voudrez, mais ça sent le complot sionniste fomenté par des gens qui tirent des ficelles dans l’ombre qu’on ne les voit pas mais c’est justement pour çà que c’est louche.

Les Dud tiendront un meeting politique le 13 Février 2015 à Luynes

Il n’en fallait pas plus pour que les rockers aux lombaires fragiles mais amoureux de la justice ne se décident à « faire rendre soutien-gorge » (sic) aux responsables éditoriaux du Gorafi. Le délit d’ « humour trop bon qui fait de l’ombre aux autres » n’existant pas, Les Dud ont mandaté leur avocat, Maître Aidemi, pour formuler une plainte recevable par un tribunal. L’impétrant a donc retenu cette formule : « concurrence déloyale et plagiat uchronique ». Concernant la concurrence déloyale, on voit à peu prés ce que cela signifie puisque le Gorafi prétend pouvoir écrire des textes rigolos tout comme les Dud, mais est il au moins capable de rôter « Boy » à l’envers, ou brailler « héronliteulenotetapon » sans respirer pendant 1 min 30 tout en tirant sur la corde de mi mineur ? D’aucuns objecteront que cette notion de « concurrence déloyale » nécessite, quand même, l’existence d’une valeur marchande -lésée par cette supposée concurrence déloyale- et que, évoquer une quelconque valeur marchande à propos de Les Dud relève plus de l’utopie de science-fiction que du commerce (ceux qui avaient investi dans les actions Dudman-Brothers en 2008 s’en sont hélas rendu compte) mais, foin de méticulosité outrancière, admettons. Mais quesse-donc qu’un « plagiat uchronique » ?

 

Nous nous sommes fait expliquer la chose par l’homme de loi en robe (et porte-jarretelles, mais on ne les voit pas).
« Vous comprenez, si Le Gorafi n’avait pas existé, mes clients, avec un tant soit peu de talent ou d’imagination, auraient pu, par chance ou par miracle, avoir quelques unes de ces idées. Or, maintenant, cela leur est impossible. Songez un instant qu’il y a plus de trouvailles sur la page d’accueil du Gorafi que dans toutes les newsletters de Les Dud, archives non publiées comprises. Comment voulez-vous exister ? J’ai donc fait une demande de validation, par acquis et droit du grand-père dans la grand-mère, d’un nouveau délit auprès du parquet d’Aix en Provence : le plagiat uchronique. Dés que cela sera fait, rendez-vous au tribunal pour confondre ces imposteurs visionnaires : nous obtiendrons que le Gorafi soit condamné à la peine de pousser la chansonnette sur la même scène que les saltimbanques de la Tante à Denis, les Kaisers Sushis, Duck Vador les Rocky Roads et Dirty Sound Klub.
Ya pas de raison que le Gorafi ne subisse pas lui aussi ce que les Dud vont devoir endurer le 13 Février prochain au Korigan, et puisse juste se satisfaire d’écrire des petits textes rigolos».

Je suis les Dud. Le Figareau soutient la démarche de les Dud. Non mais ils croient quoi au Gorafi, qu’on peut inverser les syllabes d’un nom respectable pour s’en moquer sans vergogne ?  Et pour qui se prend la marque italienne de vêtements DUD ? Alors donc il suffirait d’inverser le nom d’un groupe célèbre pour pouvoir surfer sans vergogne sur la popularité et engranger les profits ? Non à l’exploitation mercantiliste gratuite ! Non à la récupération médiatique ! Non à la brevétisation du vivant ! Non à l’exploitation de l’homme par l’homme… Oups, j’ai déconné. Monsieur Dasso, pardonnez-moi, celà ne m’arrivera plus. Donc, je disais, pour soutenir les Dud dans leur croisade, le Figareau invite ses lecteurs à se rendre au grand meeting de « soutien à Les Dud » le vendredi 13 à le Korrigan où il sera donné une lecture publique des palindromes les plus infâmes de la langue Française et dénoncer ces auteurs sans talent. De « bob » à « Elu par cette crapule », le choix de calembours sera immense. A souligner, la présence exceptionnelle de « déjà qu’on a eu un été dégueulasse, y manquerait plus qu’on ait un hiver froid ! » qui est le plus long palindrome à ne se lire que dans un sens. Tous ensemble ! Luttons contre l’oppression par les palindromes ! Ce sera notre grand soir ! Et… Ah crotte, ça me reprend…

 

Pour le Figareau
Charlie Jefus

Leave a reply

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>